Actualités / Blog

Flux RSS

J'ai besoin d'un architecte sans le savoir?

Un architecte à quoi ça sert ? (obligatoire ou non )

septembre 2017

On trouve très souvent sur le net la déclaration : Un architecte ça sert à rien et c'est cher. Alors pourquoi certains continuent à nous appeller ?

La réponse est finalement toute simple. Si on a pas besoin d'un service, il paraitra toujours trop cher. La vraie question est plutôt de savoir si finalement, et contre toute attente, votre projet n'aurait pas besoin d'un architecte ?

En aucun cas il ne s'agit d'expliquer en quoi le recours serait obigatoire reglementairement. Ce qui par la force des choses, et au vu du désamour que supporte la profession, cela m'amènera à dire que, pour certaines personnes, il est préférable de ne pas avoir recours à un architecte. Et c'est tant mieux!

J'entends d'ici, les esprits chagrins s'exprimer : Cette attidude de dénigrement est bien le reflet du snobisme de cette profession. Ce ne n'est pas grave car, evidemment, ceux qui critiquent n'ont encore jamais eu besoin d'un architecte pour les tirer d'un mauvais pas.

Dés que certains critères sont importants pour votre projet, il faut se poser la question du meilleur professionnel pour résoudre la question. J'ai simplifié à 4 critères : esthétique, besoins, complexité, performance énérgétique qui résument assez bien la plue value de l'architecte.



Placez le curseur entre 1 et 5 pour ces 4 questions et vous saurez si votre projet réclame un architecte !






Contre exemple : Si jamais, le critère maison traditionnelle et usage habituel sont important pour vous qui voulez faire construire, je dirais qu'il ne faut surtout pas consulter un architecte ! Vous ne comprendriez pas ce qu'un architecte peut vous apporter. Et votre dilèmme va grandir dés que votre projet > 150m²: obligation d'architecte. Pour info : un constructeur de maison va prendre 20%-25% pour faire la maitrise d'oeuvre mais c'est la banque qui paira alors que pour l'architecte ce sera 10-12% mais il faudra sortir le porte monnaie avant que la banque n'intervienne. Le constructeur va devoir attendre que la banque paye mais concevoir la maison n'a pris que quelques heures par adaptation de plan type. Ce n'est donc pas un investissmeent trop risqué pour lui. Si le client désire un plan type (bloqué apres signature) dans ce cas, avoir l'impression de ne rien payer avec un constructeur semble etre la bonne affaire. Pour ce que l'on obtient en terme de qualité, je trouve cela trop cher !

Pour continuer le debat, lisez un précédent billet, Comparatif architecte/Maitre oeuvre

L'agence a participé à une opération BIMBY (Build in My Back Yard) coordonnée par la ville de Saint-Nazaire et le CAUE44. L'opération "Construire dans mon jardin", respectant le format BIMBY, a offert aux particuliers un entretien de conseil avec un architecte. Nous avons donc échangé durant une heure avec chacun des particuliers à propos de leur projet de division parcellaire.

La ville, quoi que dubitative de prime abord, c'est montrée tres interessée par cette procédure permettant de requalifier les projets informels des particuliers. Tout le monde sait maintenant que l'urbain ne doit plus s'étendre au detriment des espaces agricoles et qu'il existe une réserve de foncier qui se trouve au coeur dans la ville. Cette procédure tente donc de préserver la qualité architecturale et paysagère sans perte de densité.

Les questions abordées avec les particuliers représentaient tout le panel des sujets qui peuvent paraitre complexe aux particuliers mais qui sont nos savoirs faire.

Par exemple :
- Où placer la division afin que les règles de PLU ne limite pas trop les droits à bâtir des 2 lots.
- Alerter sur la présence d'arbre et sur les manières de la préserver.
- Quelle rentabilité à s'associer avec son voisin pour créer une division mieux géré et plus rentable pour tous (y compris plus rentable pour la ville)
- Alerter sur la forme finale et sur le besoin de reconfigurer les limites afin que le futur lot ne grève la vue et ne masque trop le soleil.
- Comment faire pour deposer une demande administrative ?
- Combien va couter toutes les demarches ?
- Quels sont les travaux à prevoir pour la viabilisation ?

Autant de réponses et de conseils qui soulagent le particulier. Les projets ne verront pas forcement tous le jour mais les possibilités auront été établies en fonctions des besoins spécifiques.

"wiki habitat : le carnet numérique du logement"

Une expérimentation en cours avec NOVABUILD

juin 2017

Les agences AO-architecture et ALTRA-architectes participent pour le compte des Architectes de la Rénovation au consortium mené par NOVABUILD : WIKI HABITAT. Cette équipe est chargée par le PTNB d'expérimenter, comme 11 autres équipes en France, une solution pour le "carnet numérique de suivi et d'entretien du logement".

Actuellement, nous sommes les seuls architectes intégrés aux équipes de candidats. Aidés de la transversalité de nos compétences nous prennons conscience de l'enjeu des mutations à venir dans le monde du bâtiment en général et dans le monde de la maitrise d'oeuvre en particulier. La numérisation des données déjà très largement en cours dans notre métier va se généraliser très rapidement, comme le montre l'étude AUTODESK/ SMARTBUILDING et cela ne va pas forcement de soit pour la profession.

L'état depuis 2014 a perçu la marge de progrès et d'amélioration contenue dans une meilleure gestion du parc de logement et dans l'incitation par la prise de conscience et souhaite maintenant organiser le bénéfice pour l’intérêt général. Nous défendons aussi cette quête d'anti-gaspille. La méthode des multiples équipes d'expérimentation voulu par le PTNB nous semble la plus propice pour faire émerger les pistes qui permettront d'arbitrer entre les intérêts particuliers des entreprises motrices et l’intérêt général (la sobriété énergétique, l'égalité d'accès à la qualité sanitaire, la santé économique des territoires, ...)

Même si le carnet numérique du logement sera officiellement mis en œuvre en priorité pour le neuf, nous imaginons sans mal que les plus grosses marges de progression d'amélioration se trouvent dans l'ancien. Par exemple : rendre les logements anciens économes en énergie est aussi difficile à généraliser qu'il y a de freins multiples. D'autant que les seules économies d’énergies, nous en sommes convaincus, ne suffisent pas seules à initier le passage à l'acte les propriétaires. Cela nous évitera donc de penser uniquement « quantité » quand finalement, et contre toute attente, il semble qu'il vaut mieux penser « qualité ».

L'amélioration générale de l'habitat devient le grand vecteur du passage à l'acte travaux favorisé aussi par les aides diverses que l'état dispense encore actuellement. Ce phénomène est majoritairement visible au moment des mutations des biens individuels (maisons) mais peu opérant en ce qui concerne les biens divisés (copropriétés).

Nous sommes convaincus que Le carnet numérique doit donc logiquement être le relais de la prise de conscience, pour l’habitant, de l'état général de son logement. A l'instar, de tout évènement d’ampleur, la prise de conscience par la possession de la bonne information est le vecteur essentiel de la motivation à agir sur son habitat, que l'on soit propriétaire ou locataire.

La bonne « mise en image » de ses informations utiles est l'un des enjeux de l'expérimentation en cours. Nous sommes curieux de la suite...

"Les Architectes de la rénovation"

Une nouvelle offre spécialisée rénovation thermique

mai 2017

Poussés par Le Plan de Rénovation Énergetique de l'Habitat" au travers, entre autres, de la future plateforme de Nantes Métropole pour la rénovation accessible aux particuliers, de nombreux architectes se rassemblent pour former l'association "Les Architectes De La Rénovation".

Nous proposerons une offre simple et claire centrée sur la rénovation de l'habitat pour les particuliers. Un site web sera tres prochainement en ligne pour en faire la promotion...

En attendant, nous sommes à même de vous informer de cette offre dés aujourd'hui.

Réhabilitation et Extension

Salle polyvalente de Sainte-Anne-Sur-Brivet

juin 2017

Apres une conception enclenchée au debut de l'année, l'appel d'offre de travaux est lancé. Les travaux devront avoir lieux à la rentrée prochaine pour une période de 8 mois.

La loi "relative à la liberté de la création, à l'architecture et au patrimoine." dite loi CAP, a été adoptée le 18 juillet dernier et son decret d'application vient juste de paraitre.

Deux articles vont s'adresser plus pariculièrement à nos clients : l'abaissement à 150m² de SP du seuil de recours obligatoire à un architecte pour tout particulier souhaitant réaliser des travaux de construction ou de rénovation (art.82) et la possibilité de béneficier d'une réduction des délais d'instruction des demandes de permis de construire en faveur des pétitionnaires ayant eu recours à un architecte pour des projets de taille modeste qui ne l'exigeaient pas (art.89).

Dorénavent une maison de plus de 150m² de "surface plancher" (SP) ou bien une extension qui porterait l'ensemble du bâti à une surface de plus de 150m² doivent avoir recours à un architecte pour la conception et le depot de la demande de permis de construire.

On entend ça et là des voix s'élever pour montrer leurs mécontentement au sujet de la justification de ce rabaissement. Cette loi ne fait pourtant que de remettre à l'obligation des taille de maison qui du fait du changement de mode de calcul en 2012 étaient passées au travers du filet. Et puis il ne faudrait pas oublier, pour les plus grincheux, que la France de la reconstruction a tolèré que des gens sans formation signent des Permis de construire. Pour ce caler sur la grande majorité des autres pays européen et remettre de l'architecture là ou il n'y en a plus, il serait pourtant justifé que tous les "signataire de PC" ai une vraie formation.

L'autre point de la loi lié à l'abaissement du delais de demande de permis de construire est particulièrement interessant pour nos clients mais il faut attendre l'arrété afin de connaitre des dispositions exactes et le gain en délais promis. Affaire à suivre donc.

La page de l'ordre des architectes sur la loi CAP

loi transition énergétique pour la croissance verte

Bientôt le décret. De nouveaux avantages au delà de la TVA à 5.5% et le PTZ

mars 2017

La loi "transition énergétique pour la croissance verte", vaste chantier en progression constante loin d'être encore en application complète, n'a pas encore reçu le décret tant attendu pour le secteur du Bâtiment. Nous avons, tout de même, eu un premier volet d'application par le maintien de la TVA à 5.5% pour les travaux énergétiques, l'ECOPRET à TAUX ZERO (PTZ) et le "crédit d’impôt transition énergétique" (CITE)

En ce qui concerne "les plateformes de la rénovation énergétique", autre action immédiate de la loi, elles ne sont pas encore opérationnelles sur notre région. Ces plateformes doivent aider, centraliser, voire même permettre le préfinancement des travaux de rénovation des particuliers.

Le mystère reste entier sur le nom de l'institution qui s'en chargera localement. La région pour le territoire et Nantes Métropole ?

Le PDF issu du site du gouvernement

photographie d'architecture par un grand maitre

issu du site web de la boite verte

mars 2017

L’artiste, photographe, architecte Gabriele Basilico est sans doute celui qui a le plus influencé mon travail de photographie

Ce travail (images de fin de page surtout) effectué au pourtour nord/ouest de la France pour la mission photographique de la DATAR dans les années 80 montre à la fois une posture de contemplation et un regard qui questionne la juxtaposition des formes construites de notre quotidien. le clin d'oeil est urbain et donc sociétal ou tout simplement plastique.

Permis ou déclaration ?

Suis-je obligé de faire un PC avec un architecte ?

janvier 2017

On nous pose souvent la question. Me faut-il un architecte pour deposer mon permis de construire ? ou une déclaration de travaux ?

Et bien le problème, c'est que cela n'était pas forcement évident pour nous non plus surtout pour les cas spécifiques. Au préalable, il faut savoir que se passer d'un architecte n'est possible que pour les particuliers qui construisent pour eux mêmes. Puis faut-il une DP ou un PC si il y a des existants préservés, une extension ?

Avec ce graphique, au moins, les cas courants sont simples.


notice d'utilisation

résumé:
Si l'on a que de la surface créée neuve il suffit de lire la solution dans la colonne "0" de surface existante.
Sinon, il faut croiser la surface existante avec la surface créée par le porjet. Le point de rencontre des 2 lignes indique la solution.

plus précisement :
En absisse on va trouver la "surface restante de l'existant" liée au terrain d'emprise du projet. Par surface restante il faut comprendre la somme des surfaces issues du bâtiment existant qui n'auront pas disparus (demolis) sur le plan projet. Dés qu'une surface existante doit changer de destination ou bien fait partie d'un bâti protégé ou interessant les abords d'un monument, et pour toutes les conditions spécifiques, il faudra se référer à l'article 421-17 du code de l'urbanisme (entre autres)
En ordonnée on va trouver la surface créée par le projet. Le terrain doit etre placé en zone urbaine d'un PLU pour profiter de la possibilité de ne déposer d'une DP pour les surface entre 20 et 40m²

informations officielles :
pour la déclaration de travaux
pour le permis de construire
pour le recours à l'architecte

Comparatif architecte/Maitre oeuvre

Pourquoi prendre un architecte en dessous de 150m² de sp ?

decembre 2016

On trouve souvent sur le net la question : Pourquoi prendre un architecte si je n'y suis pas obligé ? Que sait-il faire de plus qu'un Moe ?

Et bien Je n'ai pas la réponse. Ou plutôt, si, mais pas claire, pas simple, pas chiffrée. Ceci est donc une tentative d'argumentaire construit sur la base d'un comparatif de produit sur la même niche que les Moe et constructeurs de maison individuelle. C'est à dire tout le volume de marché situé sous la barre des 170m² 150m² de SP (surface plancher). Il s'agit donc d'une publicité dans tout ce qu'il y a de plus vil et d'incomplet...

Il existe toutes sortes de différences entre architectes (les techniciens, les esthètes, les pas compliqués, les spécialisés, ) mais coté maison individuelle, on aurait plutôt tendance à dire "le bon architecte" et "le mauvais architecte". Comme il y aurait "le bon médecin": qui passe du temps avec ses patients et l'autre, "le mauvais medecin" : qui s’intéresse pas plus que ça au problème de son patient et qui rate sa prescription?

l'explication plus fine de 2 graphiques se trouve à suivre

exemple 1.
Je me dis que dans l'ensemble les archis ne sont pas spécialement techniques mais qu'ils le deviennent avec le temps. les agences, plus structurées, recrutent des architectes techniciens pour répondre à cet impératif. L'architecture c'est de la technique aussi et on est plutôt mal servi coté formation initiale. Et vue que ce sont les jeunes architectes qui répondent à ce marché il y a forcement du vrai dans l'idée répandue que les architectes ne savent que "faire beau".

Exemple 2, le pendant du précédent.
L'architecte est réputé "faire beau", travailler sur l'esthétique. Ce qui est vrai à la sortie de l'école d'architecture et à mon avis, beaucoup moins vrai avec le temps. Et bien sur, cela ne vaut que si l'on prend un acceptation moyenne de ce que veut dire "esthétique" et il semble d'ailleurs qu'il y ai un hiatus sur les attentes. "le beau" pour l'architecte, c'est complexe car c'est lié à la mode, à l'histoire de l'art donc à l'unité de l’œuvre mais aussi à l'urbain, le paysage, l'écologie, l'inscription dans son temps. Je ne développerais pas... Mais pour ce marché du logement individuel, on constate que "le beau" c'est avant tout la mode, celle qui comporterait des images, des rappels en creux des autres sujets (le patrimoine, le motif, le paysage, l’écologie,.. )

Je sens que je vais m'attirer les foudres car tous ces graphiques peuvent porter à discution sur les termes, les points de vues. De toute façon, il n'y a ni source ni chiffre donc ça ne peut pas etre faux, ni vrai.

Au pire ça peut etre "nul et non avenu" et pour le moins faire sourire...